Quand planter le thym ?

172
planter le thym

Le thym est une plante aromatique qui s’utilise assez souvent en cuisine. On le retrouve en plusieurs variétés et sa culture est assez simple, quel que soit le type choisi. Cependant, avant de s’y mettre, il convient de s’informer sur les périodes idéales de culture. Découvrez ici le moment approprié pour planter le thym.

Le moment idéal d’ensemencement du thym

Le thym est un végétal assez vivace qui a la possibilité de tenir en place sur plusieurs années sans geler en temps d’hiver. Il est généralement ensemencé après le gel, lorsque la terre a eu le temps de bien se réchauffer. Autrement dit, le thym est semé dans la période d’avril à juin.

A voir aussi : Bien choisir son agence de voyage

Pour y parvenir au mieux, il est important de prendre certaines précautions au risque de ne pas voir son thym pousser. Vous devez vous assurer de bien tasser la terre et de recouvrir les graines. La récolte du thym est par contre possible tout au long de l’année.

Les différentes options de variétés

On retrouve sur le marché plusieurs variétés de thym, dont les caractéristiques varient grandement.

A voir aussi : Pourquoi passer par un courtier en assurance ?

Le thym commun

Il s’agit de l’espèce la plus répandue et la plus prisée en raison de sa saveur et de ses propriétés. Cette variété de thym possède de petites feuilles étroites à formes ovales et lancéolées. Au moment de sa floraison, ses fleurs sont de couleurs blanches à mauves.

Le thym de Corse

C’est un type de thym tapissant, avec des feuilles assez petites et éclatantes. Il possède une fragrance de cumin avec des fleurs de couleur lavande.

Le thym citron

Il s’agit d’un végétal qui se développe dans des buissons aux feuilles vertes. Celui-ci émet de puissantes senteurs de thym et citron mélangés. Les fleurs dispersées de ce thym, sont de couleurs mauve lilas.

La marjolaine sylvestre

C’est un arbuste droit et gris avec un parfum intense d’origan et de thym. Son arôme puissant est idéal pour les barbecues. La marjolaine sylvestre est très résistante au gel, mais à peine à l’humidité. La culture en pot est donc l’option qui lui convienne le mieux.

Le thym sauvage ou serpolet

Originaire de l’Europe du Nord, le thym serpolet est une plante à feuille qui se retrouve en de différentes variétés. On distingue une première variété grimpante composée du véritable thym serpolet (dégage un fort arôme et employé en phytothérapie) et d’un thym précoce (peu odorant).

On retrouve également d’autres variétés couvre sol avec des feuilles ornementales. Elles sont disponibles en plusieurs couleurs allant du blanc pur au rouge cerise.

Le thym Acores

Cette variété de thym émet une douce odeur d’orange amère. Elle se développe comme un tapis dense semblable à de la mousse et ses fleurs sont d’une teinte mauve ou rose.

Le processus de culture de cette plante aromatique

planter le thym

La bonne culture du thym nécessite une préparation initiale et le suivi des règles de plantation.

Les actions préliminaires à la plantation du thym

Pour planter du thym, il n’est pas nécessaire d’enrichir la terre avec de l’humus. Celle-ci doit être bien drainée et légère puisque le thym n’apprécie pas particulièrement l’humidité.

Il faudra également s’assurer de bien nettoyer le sol et de le débarrasser des mauvaises herbes et anciennes racines de plante.

La plantation du thym en pleine terre

Les graines de thym, étant petites, vous pouvez le semer dru, en 02 sillons rapprochés. Par la suite, recouvrez-les avec une petite quantité de terre et arrosez convenablement. Après la germination (approximativement cinq semaines après l’ensemencement), sélectionnez les plus beaux plants et repiquez-les à leur emplacement définitif.

Ceci, en observant une distanciation de 20 cm entre chaque plante. Ensuite, il faudra attendre une année (et parfois quelques mois de plus) pour pouvoir cueillir les premiers branchages de thym.

Le lieu de culture approprié

Le thym aime principalement les sols sains, sablonneux, légers, pauvres, drainés, relativement secs et rocheux. C’est une plante qui adore particulièrement la chaleur. Vous devez donc opter pour un emplacement bien ensoleillé.

Les variétés de thym, actuellement commercialisées, ont toutefois la capacité de s’accommoder aux différents types de sols. La surface doit être d’au moins 30 sur 30 cm afin que la plante puisse croître parfaitement.

Si le sol est lourd et qu’il a tendance à absorber l’eau durant la période hivernale, il est conseillé de planter le thym dans un pot ou une jardinière. Vous pouvez aussi le placer dans une bordure rehaussée.