Exploration des formes poétiques : un guide pratique pour les débutants

573

L’univers de la poésie vous passionne et vous voulez exprimer pour la première fois votre talent de poète et d’artiste ? C’est bien. Ce qui vous différencie d’un simple écrivain, ce que vous maitrisez l’art de combiner les sons, les mots, les rythmes pour exprimer des émotions, des sensations ou des images. Pour un poème réussi, vous ne devriez pas aussi négliger la forme, l’une des priorités de la poésie. Voici un guide pratique pour les débutants pour mieux explorer les formes poétiques.

Le rondeau

Le rondeau est un type de poeme fixe qui est constitué de 12 à 15 vers construit en trois strophes et en deux rimes. Sa particularité est que les premiers mots du premier vers sont repris à la fin des deuxième et troisième strophes, ce qui permet d’obtenir l’effet d’un refrain.

A voir aussi : Comment reconnaître un vrai miroir vénitien ?

Exemple d’un rondeau :

« En voilà cinq pourtant en un monceau

Lire également : Comment parfumer une bougie naturellement ?

Faisons-en huit, en invoquant Brodeau,

Et puis mettons : par quelque stratagème.

Ma foi, c’est fait. »

Extrait de « Ma foi, c’est fait de moi » du poète Vincent VOITURE.

La ballade

Il s’agit d’une forme de poème de forme fixe constituée de trois strophes (octosyllabes ou décasyllabes). Ces strophes sont complétées par un envoi (demi-strophe finale). Avec la ballade, le dernier vers de la première strophe est généralement repris à la fin des deux autres strophes.

Exemple :

« Prince, n’enquérez de samine

Où elles sont, ni de cet an,

Que ce refrain ne vous remaine :

Mais où sont les neiges d’antan ! »

Extrait de « La ballade des dames du temps jadis » François Villon, publié ne 1489.

Le sonnet

Ce type de poème est connu en France depuis la Renaissance. Il est déjà utilisé depuis longtemps en Italie. Ce qui le distingue est qu’il est constitué de deux quatrains et de deux tercets. En ce qui concerne le vers, il pend la forme d’un alexandrin. Il est d’ailleurs doté d’une chute, qui est le dernier vers qui sert de conclusion.

Exemple de sonnet :

« La tribu prophétique aux prunelles ardentes

Hier s’est mise en route, emportant ses petits

Sur son dos, ou livrant à leurs fiers appétits

Le trésor toujours prêt des mamelles pendantes. »

Extrait du « Bohémiens en voyage », Charles Baudelaire, 1857

L’épitre

Il s’agit d’une lettre dédiée aux divers destinataires. Ils sont généralement très longs. Parmi les épitres les plus connues, on peut citer les épitres d’Horace.

L’élégie

L’élégie se choisit si vous souhaitez extérioriser des sentiments mélancoliques causés par un amour malheureux. Ce style d’écriture est déjà connu depuis l’Antiquité.

L’hymne

Il s’agit d’un poème religieux qui apparait en Antiquité et qui devient très célèbre au Moyen-Age. Victor Hugo et Ronsard font partie des poètes qui font de l’hymne.

L’ode

L’ode est un poème doté d’un certain nombre de strophes identiques. Ce type de poème est parfois amoureux ou d’inspiration grave. On distingue plusieurs types d’odes : héroïque, religieuse, légère et descriptive.

Les autres formes de poème

Outre les diverses formes citées précédemment, vous pouvez aussi laisser parler votre créativité en choisissant d’autres, comme le pantoum, le haïku, ou encore les stances.