Comment régler ma cigarette électronique ?

9
regler-ma-cigarette-electronique

L’avancée de la technologie a permis d’électroniser la cigarette. Aujourd’hui ce nouvel appareil bien que non-addictif est devenu indispensable pour la majorité de ses utilisateurs, et de plus en plus de personnes s’en procure pour enfin enterrer les anciennes cigarettes classiques.

Cependant, à l’inverse de ces dernières, l’e-cigs n’est pas aussi facile d’usage. Pour profiter de celui-ci, il faut le remplir de son liquide, mais surtout le régler à la bonne puissance de vape. Découvrez donc tout ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement d’une cigarette électronique.

A lire aussi : Comment supprimer Edge Chrome ?

Comment fonctionne une cigarette électronique

L’engouement suscité par la vape au fil des ans, a fait naître une multitude de cigarettes électroniques. Si leurs spécificités varient selon le modèle, le mode de fonctionnement reste le même. À l’inverse d’une cigarette traditionnelle, la e cigarette ne produit pas de fumée toxique, mais, elle émet de la vapeur. Et celle-ci n’est pas issue de la combustion comme il en est le cas pour les cigarettes classiques. En d’autres termes, avec l’e-cigarette, rien ne brûle, ou du moins c’est l’impression que cela donne.

La cigarette électronique est composé de trois éléments parfaitement démontables et tous indispensables pour son fonctionnement.

Lire également : Pourquoi passer par une agence de webmarketing ?

  • Le premier est la C’est le générateur de courant qui alimente l’e-cig. Elle est chargeable et même changeable lorsque son efficacité n’est plus optimale ;
  • Le deuxième élément indispensable au fonctionnement de l’outil est l’ Celui-ci permet de créer la vapeur, à l’aide de la tension générée par la batterie ;
  • Le dernier est le réservoir. En principe, cet élément est inclus dans le second. Mais puisqu’il peut être dissocié de celui-ci, on le considère souvent comme une troisième partie de la cigarette électronique. Le réservoir permet de garder le liquide à vapoter.

L’association de ces trois éléments permet à l’é-cig d’émettre la vapeur. Bien sûr, cela n’est pas possible sans l’e-liquide. Laquelle est la substance qui est chauffée par l’atomiseur pour créer la vapeur. Le réglage de la cigarette électronique pour la vape doit donc nécessairement passer par son remplissage. Pour ce fait, munissez-vous de l’e-liquide qui vous conviendra. Il en existe une grande variété sur le marché, ensuite suivez les procédures pour remplir le réservoir de votre e-cig.

Bien remplir sa e-cigarette

Commencez par démonter votre cigarette électronique en dissociant les trois éléments qui la composent. Prenez ensuite le flacon qui contient l’e-liquide que vous avez choisi, puis remplissez le réservoir. À ce niveau, faites bien attention à ne pas remplir le réservoir au-delà de la limite maximale exigée. Cette limitation est marquée par deux trais noir sur bocal destiné à contenir le jus. La première marque, c’est-à-dire celle d’en bas, indique le volume minimal de e-liquide à ajouter pour pouvoir vapoter.

La deuxième marque correspond quant à elle, au volume maximal d’e-liquide à ajouter.
Notez que pour remplir le réservoir de la cigarette électronique, vous ne devez pas introduire le liquide par la cheminée située au centre du bouchon du réservoir, mais plutôt par le côté. Une fois que le remplissage est fait, associez à nouveau les trois éléments de la cigarette, et réglez là pour la vape.

Connaitre les abréviations de physiques inscrites sur la cigarette

Comme sur la plupart des appareils électroniques qui se retrouvent chez vous, vous avez remarqué sur votre cigarette électronique, les symboles : V, A, Ω et W. Vous avez sans doute deviné qu’il s’agissait des notions de la physique. Cependant, savez-vous pourquoi elles sont inscrites sur votre e-cig ?

En réalité, les manufacturiers des cigarettes électroniques y mettent ces indications pour permettre aux utilisateurs de bien régler l’outil pour jouir pleinement de ses avantages.

Le premier symbole, c’est-à-dire le V, représente le Volt, qui est l’unité de mesure de la tension du courant électrique. Sur la e-cig, ce symbole est précédé d’un nombre. Celui-ci représente la tension que peut fournir la batterie de l’appareil. 

Le deuxième symbole représente l’Ampère. Cette unité permet de mesurer l’intensité du courant électrique. Tout comme le premier, elle est précédée d’un nombre sur la cigarette électronique qui permet de déterminer l’intensité du courant fourni par la batterie.

Le ‘’Ω’’, symbole représentatif de l’Ohm, permet de déterminer la résistance de votre e-cigarette.

Le Watt est l’unité de mesure de la puissance. Sur l’e-cigarette, c’est la puissance de vape. Elle est réglable. Mais pour ce faire, vous devez prendre en compte les indications précédentes.

Régler sa e-cigarette

Maintenant que vous connaissez à quoi servent réellement les symboles suscités, vous pouvez facilement régler votre e-cigarette. Ci-dessous sont présentées trois méthodes à suivre pour parvenir à cette fin.

1re méthode : Avoir recours à la résistance

Le manufacturier fournit toujours les informations sur la résistance de la cigarette. En général, il s’agit de la puissance de vape que peut accepter la cigarette électronique. À titre illustratif, vous pourriez retrouver au niveau de la résistance de votre e-cig, l’indication ‘’30 ̴70 W’’. Cela correspond à la plage de puissance à laquelle vous devez vapoter votre e-liquide. En dessus de cette norme, c’est-à-dire à 20 W par exemple pour le cas d’espèce considéré ici, l’atomiseur ne va pas chauffer l’e-liquide et donc il n’y aura pas de vapeur.

À l’inverse, lorsque vous excédez cette norme, l’atomiseur va tout simplement bruler parce que la résistance ne supportera pas la puissance de vape.
Il vous revient donc de rester dans cette plage pour bien vapoter votre e-cig.

Pour vous aider à profiter des meilleures sensations de votre e-cig, les manufacturiers peuvent vous indiquer la norme parfaite de vapotage, ne correspondant forcement pas à la normale indiqué. Dans le cas d’espèce considérée ci-dessus, la norme parfaite de vapotage encore appelé Best Zone peut être comprise entre 45 et 60 W. Dans cette tranche de puissance, la satisfaction ne peut qu’être grandiose.

En revanche, si le manufacturier indique que la best Zone ne doit pas excéder 60 W, mais que la puissance de vape idéale pour vous est de 65 W, n’hésitez pas à adopter cette dernière. Sachez que toute puissance comprise entre la tranche que supporte la résistance peut être adopté.

2e méthode : Regarder au niveau du box

Sur La quasi-totalité des e-cig que regorge le marché aujourd’hui, il existe une sorte d’écran qui fournit une variété d’informations au consommateur, en occurrence sur la manière de régler sa cigarette électronique.

Suivez donc la grille ci-dessous, pour mieux exploiter ces informations.

Résistance Plage de Watt
Plus de 1,5 Ω Moins de 10 W
1 Ω – 1,5 Ω 9 à 15 W
0,5 Ω –1 Ω 20 à 35 W
0,3 Ω – 0,5 Ω 20 à 60 W
0,15 Ω – 0,3 Ω 20 à 100 W

3e méthode : Avoir recours à la loi d’ohm

Cette méthode consiste à calculer la puissance de vape à laquelle régler sa e-cigarette en se servant uniquement de la tension générée par la batterie et de la résistance en ‘’ Ω ‘’ de votre e-cig. Pour cela, vous n’aurez qu’à appliquer la loi d’ohm qui démontre que la puissance est égale au produit de la tension par son quotient par la résistance. En terme symbolique, P= U (U/R). En considérant une cigarette de 0,15 Ω de résistance, dotée d’une batterie générant 3,7 V de courant électrique, la puissance de vape est égale à 96,6 W.