Comment passer le CACES 1 gratuitement ?

163

Le CACES 1 est un certificat qui peut s’avérer très utile pour enrichir son CV avant de faire une demande d’emploi. Il arrive même que certains salariés en aient besoin dans leur secteur d’activité pour attester leurs compétences en maîtrise d’engins de chantier. Cependant, passer le CACES 1 a un coût et il n’est pas toujours évident d’avoir le capital nécessaire à disposition. Il existe fort heureusement quelques solutions qui permettent de le passer gratuitement. De quoi s’agit-il concrètement ? Découvrez-le ici.

Le CACES 1, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le CACES 1 désigne le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité des engins de chantiers de catégorie 1. Il s’agit donc d’une attestation qui permet de prouver que son titulaire peut conduire les véhicules concernés en toute sécurité. Ceux-ci regroupent principalement les chariots élévateurs de type transpalettes.

A lire également : Quel utilitaire transformer en camping-car?

Ces engins utilisés pour les travaux ont une levée inférieure à un mètre. Compte tenu des risques qu’ils présentent, il est indispensable d’avoir certaines compétences pour pouvoir les conduire. C’est le meilleur moyen d’assurer la sécurité des biens et des personnes, dont le conducteur. Il faut alors suivre une formation CACES 1 avant de passer le test pour obtenir le certificat.

Comment financer la formation du CACES 1 sans payer ?

La formation du CACES 1 coûte entre 500 et 800 euros en fonction du niveau et des exigences du centre. Toutefois, il existe des aides permettant de la financer sans avoir à dépenser. Celles-ci varient en fonction du profil de l’apprenant.

A lire en complément : Comment bien choisir votre pick-up ?

En tant que demandeur d’emploi

De manière générale, les demandeurs d’emploi sont les plus nombreux à vouloir passer le CACES. Le certificat pourrait en effet leur être d’une grande utilité pour convaincre les recruteurs du domaine du BTP. Malheureusement, très peu d’entre eux sont en mesure de financer la formation sans avoir un emploi. La solution est de s’en remettre alors à Pôle Emploi.

L’institut se charge en effet de couvrir partiellement les frais de formation. Il faut pour cela être inscrit en tant que demandeur d’emploi et remplir quelques conditions supplémentaires. L’apprenant doit également s’inscrire à l’Action de Formation Conventionnée (AFC) pour bénéficier de cette aide au financement.

Le montant de l’aide est ensuite déterminé à partir de plusieurs critères. Il s’agit entre autres de l’âge du demandeur et des activités professionnelles qu’il a déjà réalisées. En tant que demandeur d’emploi, vous pouvez aussi bénéficier d’une aide de financement de la part du Conseil Régional. Celle-ci est octroyée uniquement aux demandeurs d’un certain âge.

En tant qu’intérimaire

Le financement du CACES 1 est plus simple pour les intérimaires. Les agences d’intérim peuvent en effet se charger de couvrir leurs frais de formation. Ceci se fait dans le cadre du DIF ou du CIF intérimaire. Pour bénéficier de cette aide, il faut se rapprocher de son agence d’intérim. L’idéal serait de se renseigner sur les conditions à remplir et le pourcentage de financement.

Vous pouvez également contacter le Fonds d’Assurance Formation de Travail Temporaire pour en apprendre plus sur les modalités de l’aide. Généralement, les intérimaires bénéficient de 40 heures de formation après avoir effectué 2700 heures de travail. Ils peuvent procéder ainsi et collecter 120 heures de formation utilisables pour passer le CACES 1.

En tant que salarié

Si vous êtes un salarié, vous avez aussi la possibilité de passer le CACES 1 gratuitement. Il existe d’ailleurs de multiples solutions de financement pour les personnes ayant un emploi stable valide. Il s’agit par exemple du CPF, du DIF ou encore du plan de formation réservé aux employés de l’entreprise. Le salarié peut en effet se servir des crédits de formation qu’il a collectés pendant ses années de travail.

Les travailleurs indépendants peuvent avoir recours à un organisme agréé pour bénéficier d’une aide au financement. Il faut pour cela être affilié à ce dernier. Il en est de même pour le Fonds d’Assurance Formation qui attribue des allocations. La formation sera ensuite financée à un pourcentage proportionnel aux cotisations que le travailleur a effectuées.

En somme, il faut retenir qu’il existe plusieurs solutions de financement permettant de passer le CACES 1 gratuitement. Elles varient en fonction du statut du demandeur d’aide.

VGP formation : une alternative au CACES 1 ?

La sécurité est l’affaire de toutes les entreprises, et certaines organisations l’ont très bien compris ! Ainsi, dans le cas où vous auriez besoin de procéder à des vérifications sur des machines, vous aurez bien entendu besoin d’une formation. On parle en effet du CACES 1 dans cet article, mais on pourrait aussi se demander si d’autres alternatives ne sont pas possibles… En effet, comme vous pouvez l’imaginer, on remarque que certaines entreprises peuvent former leurs employés non pas au CACES 1 mais avec une formation VGP.

Ainsi, dans le cas où vous n’êtes actuellement pas en recherche d’emploi, mais que vous êtes bien employé, cela pourrait probablement vous intéresser. En effet, l’entreprise AFA Contrôle propose notamment une formation VGP avec une partie pratique pour procéder à une vérification complète des machines. Comme vous pouvez vous en douter, il se trouve que nous ne recommandons pas cette formation par hasard ! Celle-ci a d’ores et déjà fait ses preuves parmi de nombreuses entreprises, et elle peut être une excellente solution dans bien des cas…

En effet, la formation VGP permet notamment de comprendre comment vérifier les engins de levage et de terrassement, mais aussi de procéder à tout le contrôle sans faire appel à une entreprise externe. Ainsi, une organisation comme AFA Contrôle est justement légitime dans ce type de situation, et cela, pour de multiples raisons. Comme vous pourrez le voir, il se trouve qu’AFA Contrôle peut notamment proposer ces prestations pour toutes les entreprises qui ne disposent pas d’employés habilités à contrôler les engins de levage et de terrassement. En faisant appel aux services de cette entreprise, vous pourrez donc aussi bien vous former avec une formation VGP, que faire entretenir vos engins si vous n’avez pas d’employé pouvant assister à une formation.