Quels sont les diagnostics à fournir au locataire ?

21

Le contrat de vente ou de location d’un bien immobilier est aujourd’hui complété par les résultats de divers diagnostics. Ces diagnostics ont pour but de rassurer l’acquéreur sur l’état de la maison ou du bien à louer. Quels sont donc ces diagnostics ?

Le diagnostic loi Carrez

Les diagnostics comme la loi Carrez par exemple sont indispensables surtout dans la location ou la vente des copropriétés. Il permet d’avoir une idée claire et précise des parties privées de chaque copropriétaire et surtout, des espaces communs. Cela évite que certains empiètent sur l’espace des autres. Le diagnostic loi Carrez contribue à connaître les tailles réelles des espaces vendus ou loués qu’ils soient des maisons personnelles ou des copropriétés.

A lire également : Choisissez votre spa en fonction de son nombre de places et de votre espace disponible

Le diagnostic amiante

Contrairement aux autres diagnostics, le diagnostic amiante ne concerne pas systématiquement tous les biens immobiliers susceptibles d’être loués. Il n’est obligatoire que pour la location des bâtiments dont le permis de construire a été délivré avant janvier 1997. Lorsque votre maison n’a été construite que très récemment, vous n’avez donc pas à vous en acquitter. Toutefois, si le bien immobilier à vendre est testé positif à l’amiante, il existe une certaine durée au bout de laquelle il faudra refaire le diagnostic.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Tout propriétaire a désormais l’obligation de fournir aux futurs locataires les résultats du diagnostic de performance énergétique. Il y a encore quelques années, ce diagnostic ne représentait qu’une suggestion que peu de propriétaires mettaient en pratique.

A lire aussi : Une machine sous vide : est-ce un bon investissement ?

Il a pour but de donner une indication sur la consommation en énergie des habitations, ainsi que la quantité de gaz émise chaque année par ces dernières. Si la performance de la maison à louer est au plus bas, des travaux peuvent être engagés pour passer à un niveau plus satisfaisant. Ce diagnostic est en phase avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptés par la communauté internationale.

Le diagnostic plomb

Comme le diagnostic amiante, le diagnostic plomb ne concerne pas tous les biens immobiliers mis en location. Les maisons construites avant janvier 1949 sont les uniques concernées. Ce diagnostic permet d’évaluer la teneur en plomb des matériaux (peinture…) ayant servi à la construction des maisons. Le diagnostic fourni aux futurs locataires doit être récent et s’il date déjà de plus d’un (01) an, il doit être actualisé. Cependant, si un logement avait été testé négatif, le diagnostic n’a pas besoin d’être renouvelé.

Le diagnostic termites

Le diagnostic termites est l’un des plus importants du lot. En effet, la présence des termites peut engendrer de graves conséquences. Lorsque cela n’est pas constaté et déclaré au plus tôt, l’on peut assister à un effondrement de la maison. Généralement, le diagnostic termites est obligatoire pour les logements situés dans une zone à risque. Si des termites sont détectés dans les murs, des travaux seront alors lancés pour une rénovation complète. Néanmoins, il est recommandé de le faire réaliser qu’importe la localisation du bien immobilier. Cela représente une précaution supplémentaire qui mérite sûrement d’être prise en considération.