Comment savoir si on fait de la rétention d’eau ?

8
rétention d'eau

L’équilibre et la répartition de l’eau dans l’organisme sont vraiment capitaux pour votre survie. Cependant, il peut arriver que ces fonctions soient perturbées lorsque l’eau n’est pas bien éliminée naturellement. Cela pourrait donc causer d’autres problèmes de santé et d’inconfort. C’est le cas de la rétention d’eau.

Découvrez dans cet article quelques informations nécessaires pour comprendre ce qu’est la rétention d’eau.

A lire en complément : Quelle banque accepte le CBD ?

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

L’eau est l’élément indispensable au bon fonctionnement de votre organisme. Celui-ci utilise une partie de ce liquide que vous buvez pour assurer ses fonctions vitales en un mot pour hydrater. L’autre partie est éliminée par les urines, les selles, la voie cutanée et même par la voie respiratoire. Elle intervient de ce fait dans le processus d’évacuation des déchets, de digestion et de réactions chimiques intracellulaires. Cette pathologie bénigne concerne dans la majorité des cas, aussi bien les femmes que les hommes.

Qualifiée par le terme d’œdème par les professionnels de la santé, la rétention d’eau est désignée par une accumulation ou une concentration aberrante de liquide qui provient de l’intérieur d’un tissu de l’organisme. En d’autres termes, les œdèmes sont le résultat d’un mauvais fonctionnement dû à une insuffisance veineuse provoquant un gonflement des tissus mous. Il touche dans la plupart des cas, les chevilles et les pieds donc les membres inférieurs du corps.

A voir aussi : Pourquoi choisir de travailler en Micro-crèche ?

Il existe aussi différents types de rétention d’eau comme l’œdème cérébral, l’œdème pulmonaire, l’œdème maculaire, inflammatoire et œdèmes viscéraux que l’on classe dans différents groupes suivant les parties affectées.

Quels sont les probables facteurs de risque ?

Les causes de la rétention d’eau sont diverses et varient d’une personne à une autre. Elles sont de deux ordres, parlent d’œdèmes localisés et d’œdèmes généralisés.

Un facteur important responsable de cette accumulation anormale dans les tissus est la chaleur. Une très forte exposition à la chaleur provoque une dilatation des vaisseaux sanguins et devient ainsi poreuse. Ce qui provoque une accumulation de ces fluides d’eau dans les vaisseaux et pénètre dans les tissus où il séjourne.

Comment savoir si on fait de la rétention d’eau

Outre cela, le déséquilibre alimentaire occasionné par la consommation riche en sel, en glucides ou une carence en protéine limite la régulation d’eau incitant ainsi à cette concentration. Certaines maladies comme l’insuffisance veineuse, rénale ou cardiaque peuvent être à l’origine de cette hyperhydratation. Tout ceci bouleverse donc le système de régulation des fluides.

De plus, une immobilité prolongée, c’est-à-dire être, les positions assises et debout plus longtemps accroit le risque de cette anomalie, car durant ces positions les muscles se contractent et les liquides reste dans les membres inférieurs. Un déséquilibre hormonal est également mis en cause. À ce niveau, ce sont les fluctuations des hormones comme l’œstrogène chez la femme notamment pendant la grossesse, au cours de la menstruation ou à la ménopause.

Certains sujets qui bénéficient des traitements médicamenteux en cas d’hypertension ou  des anti-inflammatoires hormonaux ou diabétiques sont exposés à cette affection. C’est le cas de ceux qui souffrent d’une insuffisance cardiaque chronique.

Quels sont les symptômes de la rétention d’eau ?

Plusieurs symptômes sont associés à cette rétention. Tout d’abord, la rétention d’eau ou œdème se voit à travers certaines caractéristiques cliniques avec des signes fonctionnels comme une sensation de lourdeur dans les membres inférieurs ou des parties affectées. Il est clair que vous pouvez ressentir des douleurs musculaires ou articulaires.

Lorsque l’origine des œdèmes est cardiaque ou rénale, suite à une pression légère exercée sur la partie enflée, vous remarquerez l’empreinte des doigts en relief. Elle s’apparente également à des ballonnements au niveau du ventre du moment où l’estomac, les intestins ou le foie sont attaqués. Au niveau du visage, son aspect est modifié, manifesté par son caractère joufflu ou bouffi.

La prise de poids n’est pas à prendre en compte dans les signes qui doivent vous faire penser à l’œdème. Les inflammations de certains organes tels que le poumon, le cerveau ou le cœur révèlent une gravité et doivent exiger une prise en charge sanitaire urgente.