Comment reconnaître un vrai miroir vénitien ?

16

Un miroir de type vénitien encore appelé miroir à parcloses est un miroir semblable à une sorte de glace, décoré autour d’elle par de petits miroirs. Il est produit par le célèbre artisan du verre de Murano exclusivement retrouvé en Italie. Du fait de son originalité, il fait l’objet de nombreuses escroqueries, contrefaçons amenant ainsi les passionnés à se méfier. Ces modèles retravaillés ou contrefaits, sont très répandus sur le marché ce qui cause de grands dommages dans la production de l’original. Alors vous êtes passionnés du miroir vénitien, mais par peur de tomber sur une contrefaçon, vous vous demandez comment reconnaître un vrai. Trouver ici les astuces adéquates.

La présence de formes irrégulières

Le miroir vénitien est aussi connu pour avoir des formes originales qui varient. Celles-ci servent souvent à décorer le miroir. De ce fait, lorsque vous voulez effectuer un achat et vous remarquez une forte ou une parfaite ressemblance entre deux œuvres, sachez qu’il s’agit d’une fabrication copiée, non réalisée dans l’art Murano.

Lire également : Comment occuper un adulte ?

Le prix de vente du miroir vénitien

En effet, à cause de son originalité, le verre de Murano représente un objet de luxe. Car les matériaux qui lui servent de décor coûtent extrêmement cher. Donc un objet à bas prix comparé aux autres est forcément de mauvaise qualité. Il est peu probable, voire pas du tout probable qu’il soit fait à partir des matériaux connus dans la culture originale de Murano.

La signature de l’auteur de l’œuvre

De façon habituelle, vous pouvez retrouver sur la surface du verre, une gravure représentant la signature de l’artiste l’ayant fabriqué. Un objet signé par son auteur est un objet très précieux. Cependant, il peut arriver que la signature aussi soit fausse, elle n’est donc pas une protection à 100 %. Pour y remédier, demandez toujours au vendeur, si vous ne voyez aucun signe ou pour vérifier l’authenticité de la signature, en comparant l’œuvre à certains articles qu’il a déjà faits.

Lire également : Comment est fabriqué le papier recyclé ?

Le certificat d’origine

En effet, un vrai miroir vénitien ou toute pièce en verre de Murano possède un certificat d’origine qui le décrit. Encore une fois, sur le marché, vous pouvez vous retrouver face à de faux certificats. Dans le but de contrer cette pratique, une association de producteurs a créé une marque officielle de Murano (Vetro Artistico®Murano) qui permet de certifier l’origine des produits fabriqués par des producteurs qui leur sont associés. Beaucoup préférant certifier les objets d’eux-mêmes, il n’est pas rare de croiser des autocollants appliqués.

Techniques utilisées pour vérifier les couleurs

Un autre moyen pour vérifier l’authenticité d’un miroir vénitien est de vérifier la technique de réalisation qui a servi. Vous devez donc vous méfier de la couleur du verre, car bon nombre vendent des miroirs avec du verre peint avec du vernis. Le vernis utilisé est souvent utilisé pour peindre des lustres et des vases. Le verre doit, comme le veut la tradition Murano, être peint durant le processus du four. Vous pouvez le tester à l’aide d’un briquet en passant sur la surface si c’est du vernis, il brûlera.